Suisse — Wikipédia

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Suisse l’article Wikipédia sur la Suisse et un bon point de départ pour se faire une idée de ce pays. On en parle en effet un peu partout dans le monde de ce beau pays qu’est la Suisse. Ces villes emblématiques sont Genève, Lausanne, Berne, Zurich, Montreux et bien d’autres villes encore. Le musée olympique ainsi que le Comité international olympique sont basées en Suisse aussi. Les plus grandes organisations internationales en tout un siège à Genève aussi. À l’époque des Burgondes et des Allamans qui se disputaient le pays on aurait peut-être jamais imaginé telle ampleure internationale dans ce pays qu’est la Suisse. Il y a un certain partage de richesse qui est plutôt bien organisé sur la Suisse et cela commence avec des institutions scolaires de très haut niveau dès le jeune âge. Attends les notes étaient de 1 à 10 en Suisse 1 à 20 en France. La moyenne en Suisse était de 6 alors que la moyenne en France était de 10 sur 20. Un plus haut niveau d’exigence a toujours existé dans la scolarité Suisse. Parlons des métiers du bâtiment c’est un bon exemple pour illustrer mes propos. Ce n’est pas qu’avec une série comme Desperate Housewives que un métier comme plombier est devenu très à la mode auprès des jeunes. Dans les années 1990 les études étaient très à la mode et on comprenait difficilement quelqu’un qui voulait se lancer dans les métiers du bâtiment. Aujourd’hui en 2016 un plâtrier peintre, un carreleur, où un parquettiste gagne très bien sa vie. La rénovation vu le développement des achat immobilier dans l’ancien et aujourd’hui un domaine de développement économique pour les entreprises qui ont le savoir-faire. La tendance aujourd’hui est bien que un spécialiste en sécurité informatique ne sera pas du tout comment poser des parquets d’une manière propre et durable. Autre chose à savoir qui est encore valable aujourd’hui en 2016. Quand on demande aux adolescents qu’est-ce qu’ils veulent faire plus tard ils sont installés dans l’idée ils seront un jour salarié dans une entreprise. Devenir son propre patron n’est pas forcément dans les mœurs alors que c’est une réelle possibilité en Suisse avec tout de même beaucoup moins de charges sociales justifier ou pas que dans un pays comme la France. Les fiduciaires on souvent un rôle bien déterminé dans ce domaine en étant à la fois capable de gérer des aspects comptabilité mais aussi création d’entreprises. Il faut dire et préciser que en Suisse l’on n’est pas coupable de monter une entreprise même individuelle. Je dis cela chers lecteurs et lectrices car dans un pays voisin de la Suisse les charges sociales sont tellement forte même pour un entrepreneur individuel que le statut d’auto-entrepreneur semble être juste un piège pour faire taire les personnes qui n’arrive plus à trouver un emploi.



Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*